Les questions des recruteurs pour évaluer votre motivation

Pour tester votre motivation, les recruteurs vont vous bombarder de questions. Oui, mais lesquelles ? Petit tour d'horizon.

La motivation, clé de l'implication future du candidat
La motivation est un élément clé, si ce n'est l'élément déterminant de la réussite d'un recrutement. Il ne suffit pas d'avoir les compétences pour réussir, il est en revanche indispensable « d'avoir envie ». Le recruteur va donc chercher à évaluer le plus finement possible l'intérêt que porte le candidat pour le poste qu'il cherche à pourvoir.
Par « motivation pour le poste et l'entreprise », il entend : volonté de s'engager et de s'impliquer, capacité à faire des efforts pour s'intégrer à son nouvel environnement, preuve du souhait de s'inscrire dans une relation de long terme, capacité à faire des efforts ou des concessions par rapport à des exigences initiales au regard d'un intérêt global supérieur, intérêt prononcé pour l'entreprise et/ ou ses produits, et/ou pour un poste ou une mission en particulier.

L’intitulé. C’est en quelque sorte l’accroche de votre CV. Pour attirer l’attention du recruteur, veillez à mettre en évidence dans le titre le poste pour lequel vous postulez.

Les questions à poser pour évaluer la motivation Le recruteur dispose de toute une série de questions pour interroger le candidat sur ses facteurs de motivation et pour l'évaluer sur ce critère.
EXEMPLE :
« Pourquoi avez-vous accepté notre rendez-vous ? », « Qu'est-ce qui fait que vous êtes là aujourd'hui ? », « Qu'est-ce qui me dit que vous vous impliquerez sur le long terme dans notre entreprise ? », « Votre motivation est-elle suffisamment importante pour relever les défis du poste ? », « Quel type de concession êtes-vous éventuellement prêt à faire pour nous rejoindre ? »
Toutes ces questions reviennent implicitement à demander au candidat : « Pourquoi êtes-vous intéressé par ce poste dans cette entreprise ? » Le candidat doit alors exprimer au recruteur quelles sont les raisons précises de son souhait de le rejoindre, pour ce poste et dans son entreprise en particulier. Il doit donc lui-même s'être posé la question de ce qui l'intéresse précisément pour y postuler et, au préalable, de sa motivation pour trouver un nouvel emploi.

La motivation pour l'entreprise autant que pour le poste
Il ne suffit pas que le candidat soit intéressé par un poste : il doit également démontrer l'intérêt qu'il porte pour l'entreprise (sa typologie, sa taille, son positionnement, ses projets, sa culture, son organisation, etc.). L'intérêt pour l'entreprise revêt un caractère aussi important que celui pour le projet ou la mission qui lui serait confié(e). Le choix du poste ne prend pas le pas sur celui de l'entreprise : l'adhésion à son projet, à ses valeurs, à son mode d'organisation, l'identification à son image, à sa ou ses marques, à ses produits sont autant de conditions d'un recrutement réussi sur la durée.
EXEMPLE :
Un DRH reçoit en entretien un candidat de formation et de cursus ingénieur qui veut évoluer vers une fonction commerciale. Cette évolution peut être proposée par des concurrents. Au-delà de l'intérêt que le candidat manifeste pour la fonction, le DRH aura donc besoin d'être convaincu de l'intérêt que ce candidat a pour son entreprise en particulier, de son adhésion à la stratégie, sa culture, afin que le recrutement soit pérenne et non opportuniste pour satisfaire l'intérêt personnel et à court terme du candidat.

-Source : Cadremploi.fr-