Quelle est la meilleure structure de CV ?

Il existe trois grands types de CV : chronologique, par compétences ou mixte. Mais lequel vous permettra le mieux de mettre en avant votre candidature ? Trois recruteurs répondent à cette question pour Keljob.
Les recruteurs vont consacrer entre trente secondes et une minute à lire votre CV. Autant dire que l’organisation des informations doit être la plus claire possible pour accrocher son regard. Or vous pouvez choisir entre plusieurs types de CV, plus ou moins pertinents en fonction de votre profil, le CV chronologique, le CV par compétences ou une formule mixte. Ce qui les distingue : la manière de présenter les expériences professionnelles.

Le CV chronologique
Le CV chronologique porte mal son nom : il devrait s’appeler le CV anti-chronologique puisqu’il présente vos expériences de la plus récente à la plus ancienne.

Pour : La grande clarté qu’il offre au premier regard fait souvent du CV chronologique le chouchou des recruteurs.
« À mon sens, c’est le meilleur CV car il nous donne une photographie précise du parcours du candidat », indique Vanessa Remiatte, gérante associée du cabinet de recrutement Vanéfi conseil. « Comme la France reste focalisée sur le diplôme et le parcours plutôt que sur le savoir-faire et les compétences, le CV chronologique est rassurant pour les recruteurs », ajoute Stéphane Thiriet, consultant senior au sein du cabinet de recrutement Attitudes. Ce CV est recommandé aux personnes ayant eu un parcours linéaire avec des compétences homogènes dans un même domaine, par exemple un ingénieur télécoms senior ayant travaillé toute sa carrière dans le même groupe, gravissant peu à peu les échelons. Ou encore un jeune diplômé dont la carrière a débuté sans accident de parcours.

Contre :Parce qu’il met clairement en lumière les trous dans le CV, la structure chronologique n’est pas la plus adéquate pour ceux qui ont eu des expériences professionnelles disparates ou discontinues. Ainsi mieux vaut éviter ce type de CV si vous avez changé trois fois de métier pendant votre carrière.

Le CV par compétences
Les expériences professionnelles n’y sont pas structurées en fonction des dates mais en fonction des grands domaines de compétences du candidat, énumérés par ordre de pertinence selon le poste convoité.

Pour :
Le CV par compétences est recommandé si vous maîtrisez des domaines différents et que vous souhaitez mettre en valeur cette polyvalence. Ce type de CV est également conseillé si vous avez vécu une reconversion ou encore si vous estimez que vos expériences associatives sont aussi importantes que vos expériences professionnelles, puisqu’il permet de les mettre au même niveau.
Cette structure permet enfin d’afficher clairement ce qui vous distingue des autres candidats. « Pour un commercial bilingue qui sait négocier en anglais, il est bien plus intéressant de consacrer un chapitre aux compétences linguistiques que d’écrire « Anglais courant » en bas du CV », illustre Stéphane Thiriet.

Contre :
« Quand on construit un CV par compétences, le risque est de copier-coller des descriptifs de poste vagues et généraux au lieu de personnaliser le CV en indiquant les compétences précises qu’on a pu tirer de chaque expérience », estime Vanessa Remiatte. Attention aussi à ne pas perdre le recruteur en cours de route. « Vu le nombre de CV que nous recevons, nous n’avons pas le temps de décortiquer de longues descriptions de compétences, d’où l’importance d’être clair et synthétique », ajoute Catherine Etévé, directrice des ressources humaines de Skandia France.
Bien sûr, vous devez illustrer chaque compétence par vos expériences professionnelles, en indiquant toujours des éléments concrets (dates, nom de l’entreprise, missions, chiffres,…) afin de donner du corps à vos savoir-faire.

Le CV mixte
Suffirait-il de faire l’alliance du CV chronologique et du CV par compétences pour faire le bonheur des recruteurs ? C’est du moins l’avis d’un nombre croissant de recruteurs. Le CV mixte consiste à mettre en évidence quelques-unes de vos compétences clés en début de CV – par exemple sous forme de puces - avant de décrire vos différentes expériences professionnelles par ordre anti-chronologique.

Pour :
Il réconcilie l’impératif de clarté avec la possibilité de mettre en valeur ses compétences clés pour le poste. Ce CV se prête particulièrement bien aux profils de management et de direction générale, qui doivent souligner à la fois leur polyvalence et leur progression de carrière, ainsi qu’aux profils techniques aux compétences pointues. « Dans le domaine de l’informatique, par exemple, un recruteur va être plus intéressé par le savoir-faire du candidat et ses compétences en Java JEE que par sa formation et son parcours professionnel », indique Stéphane Thiriet.

Contre :
Quand on veut aborder à la fois ses compétences et la chronologie de ses expériences, il faut un bon esprit de synthèse pour ne pas écrire trois pages ! « L’autre risque du CV mixte, c’est d’être redondant avec la lettre de motivation », ajoute Stéphane Thiriet.

Votre défi : en dire juste assez pour attirer l’attention du recruteur et profiter ensuite de l’entretien pour aller plus en profondeur

-Source : Keljob.com-